Echos d’une marraine

by Contact

sparkler-677774_1920

Au début (avec mes filleuls) c’était un peu bizarre car nous ne savions pas trop quoi nous dire…

Pour Fatima*, ces visites et ces échanges sont très importants. Ce sont des moments où elle peut parler en français, poser des questions, partager ses appréhensions, s’évader de son quotidien et oublier un peu ses soucis car nous plaisantons beaucoup ensemble…

Pour moi c’est un véritable plaisir de côtoyer Fatima et Ali*, ils sont drôles, si accueillants et gentils, sincères, respectueux et généreux. Ils me font confiance et notre amour est réciproque. Ce ne sont plus juste des réfugiés, ce sont mes amis.

Un soir où j’étais seule avec Fatima, et où elle était angoissée… j’ai simplement pu prier pour elle au nom de Jésus, pour sa vie, sa situation, son avenir…

J’ai aussi pu lui dire que je l’aime et qu’elle est mon amie. Ce fut un grand encouragement pour moi.

En fait il ne s’agit pas de faire des choses extraordinaires, juste s’intéresser à notre prochain et faire un bout de chemin avec lui, voir comment l’aider, le soutenir concrètement.

Angèle

*nom d’emprunt


Archives